menu

Axe 3 : Filières agroalimentaires et logistique

Structurer les flux d’approvisionnement

Aujourd’hui, la principale problématique des producteurs audois repose sur la logistique de livraison coûteuse avec des consommateurs en demande de points de ventes. Aussi, les commerces de produits locaux ont des difficultés à s’approvisionner en maraîchage et en arboriculture pour répondre à la demande grandissante. La restauration collective rencontre également des difficultés pour s’approvisionner en fruits et légumes locaux, et en pièces de volaille.

Bien que de nombreux systèmes de ventes en circuits courts et de proximité existent, comme les marchés, les points de ventes en bordure de routes, les drives fermiers, les groupes de citoyens, La Ruche qui dit oui ou les AMAPs, les consommateurs soulignent la difficulté d’accès et le manque d’informations. Malgré la présence de grandes surfaces, de magasins de producteurs, de magasins bio et d’initiatives locales bénévoles, la production est souvent localisée dans des régions éloignées comme la Haute-Vallée, les Hautes-Corbières et la montagne Noire, nécessitant une structuration des flux de livraison. Bien que les circuits courts et de proximité soient en plein essor, leur complexité logistique constitue un obstacle majeur (en temps et en coût), nécessitant des solutions adaptées pour un développement durable.

Les outils de transformation

Malgré la pluralité des outils de transformations disponibles dans l’Aude, nombres d’entre eux sont parfois méconnus des agriculteurs alors qu’ils pourraient répondre à leur besoin. En 2022, un recensement des outils de transformation présents dans l’Aude a permis de les répertorier, d’identifier les éventuels manques d’outils sur le territoire et de faciliter la mise en place d’outils complémentaires essentiels au développement et à la structuration des filières. Un guide répertoriant l’ensemble des outils disponibles sur le territoire a donc été mis à la disposition des agriculteurs.

Logistique

Alors que des milliers de repas sont servis chaque jour dans la restauration collective du département (collèges, Ehpad…), l’enjeu est d’approvisionner ces établissements et de structurer la logistique. Ce pari est d’autant plus important car la Loi EGAlim impose à la restauration collective de s’approvisionner en bio (20 %) et en produits durables (50 %), notamment sous signe d’identification de l’origine et de la qualité (SIQO).

Pour y répondre, le Département de l’Aude, la Chambre d’agriculture de l’Aude et la coopération agricole d’Occitanie, dans le cadre du PAT départemental, étudient la faisabilité de création d’une plateforme logistique départementale de produits locaux pour faciliter l’accès des productions agricoles audoises aux débouchés de la restauration collective et aux autres circuits. Cette étude est menée avec des agriculteurs regroupés par filière dans le but de répondre le plus justement possible aux différents besoins des producteurs et aux contraintes sanitaires. Le schéma d’organisation final devrait émerger en 2024.

Ses objectifs principaux :

  • Développer une économie de proximité
  • Assurer une juste rémunération aux agriculteurs
  • Valoriser les productions audoises engagées dans des démarches environnementales et de qualité
  • Augmenter la présence de produits audois dans la restauration collective
  • Créer de nouveaux débouchés pour les producteurs
  • Établir une interface unique pour les clients
  • Encourager les partenariats et coopérations entre les acteurs de la production

Le département de l’Aude compte :

  • 984 commerces alimentaires spécialisés avec 412 boulangeries-pâtisseries, 203 commerces de viande et produits dérivés, 131 commerces de boissons, 84 commerces de fruits et légumes, 43 commerces de produits de la mer et 11 autres
  • 80 marchés hebdomadaires de plein vent recensés et 60 communes organisatrices de marchés
  • 29 boutiques de terroir Pays Cathare dont 5 boutiques collectives de producteurs, approvisionnées par plus de 120 producteurs
  • 10 979 418 repas par an dans l’Aude en gestion directe et 1 876 196 en gestion déléguée
  • 114 sites de préparation de repas identifiés et 6 cuisines centrales

Sur cette thématique, nous travaillons régulièrement avec les partenaires suivants :

  • Biocivam
  • Chambre d’Agriculture
  • Eco-citoyennetés
  • GéeAude
  • Nature et Progrès
  • SCIC Nourrir l’avenir

Nos partenaires sur cette thématique

Chambre d'Agriculture Aude
Maison Paysanne de l'Aude
Viandes des Pyrénées Audoises
Cavale Coopérative
La Coopération Agricole Occitanie
CUMA Aude
Grain SAS
Biocoop Castelnaudary
Coopérative du Pays de Sault
Les Jardins de la Haute Vallée
Lycée agricole Pierre-Paul Riquet de Castelnaudary
Biocivam
SCIC Graines Équitables
Fruits et Légumes Aude Haute Vallée